French English German Italian Portuguese Russian Spanish

Rejoignez nous sur Facebook !

La plongée rend-elle fou ?

La Plongée rend-elle fou ?

Statistiques

OS:  
Linux w
PHP:  
5.6.30
MySQL:  
5.5.54-0+deb7u1-log
Temps:  
06:57
Mise en cache:  
Désactivé
GZip:  
Désactivé
Visiteurs:  
3
Articles:  
145
Compteur d'affichages des articles:  
154069

cistude_bourgetAndré Miquet, biologiste de la faune sauvage, explique les raisons du retour des tortues cistudes dans le lac du Bourget.

cistude_bourgetAndré Miquet, biologiste de la faune sauvage, explique les raisons du retour des tortues cistudes dans le lac du Bourget.

Chargé de mission au conservatoire naturel du patrimoine de la Savoie, André Miquet supervise la réintroduction des cistudes, dont les dernières sont arrivées dans leur enclos dédié, à côté du site des Mottets, le 7 mai.

D'où proviennent les tortues qui ont été relâchées  ?
De Zoodysée, un parc animalier des Deux-Sèvres spécialisé en faune européenne et sensibilisation, en convention avec nous.

Pourquoi les réintroduire ?
On a montré la disparition pour causes anthropiques : consommation au moyen âge, mais aussi des noyades dans les nasses, gobages d'hameçons, écrasement de femelles allant pondre, ramassage... Et bien entendu des destructions d'habitats : drainage, remblai, embroussaillement, urbanisation. La cistude a conservé toute sa place dans un écosystème qui n'attend plus qu'elle !

Quel est votre objectif ?
Le projet est calibré à l'échelle du site Natura 2000 :  le lac et les 40 km de Rhône savoyard. Une douzaine de sites favorables  exigeraient chacun une trentaine de géniteurs adultes. En tenant compte de la mortalité juvénile,  ce sont plusieurs centaines de jeunes qu'il nous faudra relâcher pour atteindre notre objectif, celui d'une population viable et autonome sur le très long terme. Je voudrais que la cistude devienne une banalité, qui aura retrouvé toute sa place partout.

Quand ces tortues seront-elles relâchées dans le lac ?
Dans 1 à 3 ans selon leur croissance. A 10 cm de longueur de carapace, elles sont à l'abri de la prédation, d'ici là leur enclos est protégé contre hérons, goélands, gros brochets, chiens et hommes.

Suivez-vous les populations réintroduites ?

Le premier noyau (lâché  entre 2000 et 2002) a bénéficié de 3 ans de radio-pistage, celles de 2009 d'un an seulement. On a démontré la survie et la sédentarisation sur le site de lâcher. Par la suite, des sessions de piégeage tous les 5 ans montreront  le succès de reproduction et la croissance des bébés nés sur place. Le CPNS continue opiniâtrement d'oeuvrer pour que ce lac et la Savoie conservent ou retrouvent au maximum de leur biodiversité. Le problème avec une nature banalisée c'est que plus on attend, plus les gens perdent la référence de ce que pouvait être une nature riche et diversifiée.

Propos recueillis par Delphine Hossa

21 avril 2010
Le Japon a proposé de réduire de moitié sa pêche baleinière annuelle dans l'océan Antarctique en ...
14 mars 2010
Nicolas, membre fondateur du Deep CCR Tartiflette team, qui explore les fonds du lac du Bourget, ...
19 avril 2010
A ship captain and a chief officer of a Chinese coal ship that ran aground on the Great Barrier ...
09 mars 2010
Bientôt sur Deeper Blue.org
17 mai 2010
A Dahab, en Egypte, la tentative de record du monde de Brigitte Lenoir, membre du Deeper CCR ...
La Nouvelle-Calédonie a sollicité mercredi la coopération de Canberra pour protéger et entretenir sa barrière de corail, la deuxième plus vaste au monde après celle de l'Australie.